Accueil > Mécanique > Boîtes > Limitation du transfert d’huile entre BV et BT

Limitation du transfert d’huile entre BV et BT

Rédigé par Xtian.

Degré de difficulté : MOYEN

Durée d’exécution : D’une à deux heures selon accessibilité de la boîte. Compter 1 heure si boîte dégagée, rajouter 45 minutes si démontage et remontage planchers/tunnel de boîtes.

Outillage nécessaire :

Planchers – tunnel de boîtes :

  • Tournevis cruciforme gros
  • Clé plate et/ou douille ou pipe impériale de 7/16’’ (11mm)

Carter fourchettes de boîte :

  • Clé plate et/ou douille impériale de 1/2 ’’ (clé/douille de 13mm pourra convenir).
  • Clé plate et/ou douille impériale de 7/16’’ ( clé/douille de 11mm pourra convenir).
  • Clé plate et/ou douille impériale de 19/32’’ (clé/douille de 15mm pourra convenir.

Nb : L’emploi d’outils métriques approchant au plus juste les valeurs impériales peut convenir mais attention à respecter l’intégrité des vis et écrous.

  • Perceuse.
  • Foret à métaux Ø 8 mm.
  • Foret à métaux Ø 10-12 mm.
  • Gaine électrique ou tuyau Ø5 mm.
  • Acétone ou essence type F.
  • Pâte à joint moteur.

Pièces à prévoir :

Éventuellement trois joints d’étanchéités d’axes des fourchettes, références Parts Catalog :

  • 272596 x 2 (fourchettes marches AV)
  • 272597 x (fourchette marche AR)
  • 05852 x 2 (joints étanchéités ressorts latéraux de blocage fourchettes.

Les boîtes de vitesses et de transfert bien que couplées sont lubrifiées indépendamment, possédant chacune leur propre réserve d’huile.

  • 2,5l pour la BT.
  • 1,5l pour la BV.

Ces deux réserves bien distinctes, étanchées l’une de l’autre par le joint spi de l’arbre secondaire à travers la jonction BV/BT peuvent malgré tout communiquer par l’usure de ce joint spi, mais aussi, pour une très faible part, par un orifice de mise à l’air de la BT au niveau du carter de fourchettes de BV.

Ce qui nous intéresse, ici, c’est d’empêcher de l’huile de BV de passer dans la BT par l’orifice de mise à l’air de celle-ci. Mise à l’air faite dans le carter de fourchettes de la BV, lesquelles fourchettes, lubrifiées par barbotage, voient le peu d’huile passant à travers les guides partir dans la BT par l’orifice de mise à l’air de celle-ci.

Certes, il en passe très peu, chacun jugera de la nécessité ou pas de réaliser cette petite transformation.

La solution consiste à percer un trou au-dessus de la BV au fond de ce ’’bac de rétention’’ et remonter la mise à l’air afin que cette huile de barbotage redescende dans la BV et non dans la BT par sa mise à l’air.

Si la BV n’est pas accessible, il faudra commencer par démonter les deux planchers avant, chauffeur et passager :

De simples vis sur agrafes et boulons de 7/16 ’’ . Il pourra être intéressant d’en profiter pour nettoyer, changer les agrafes cassées, nettoyer et lubrifier la visserie.

  • Retirer en la dévissant la boule rouge du levier des longues/courtes.
  • Dévisser les fixations des planchers.
  • Retirer les planchers.

Ensuite le tunnel de boîte :

  • Retirer en la dévissant la boule jaune du petit levier de crabotage des vitesses longues. Attention au ressort ! Il peut sauter très loin. Le petit tube guide emboîté dans la plaque de tôle vissée sur le tunnel aussi. Il n’est pas obligatoire d’ôter la petite tôle à deux vis mais ce sera plus simple à remonter si on le fait.
  • Retirer en la dévissant la boule noire du levier de vitesse.
  • Dévisser les vis sur agrafes maintenant le tunnel,
  • Retirer le tunnel.

Dégager la trappe centrale du caisson de sièges, le haut de la BV est maintenant accessible.

Il faut ôter le couvercle de fourchettes, en jaune sur l’éclaté.


Pour cela, commencer par dégager le levier de vitesse en dévissant les deux vis de 7/16’’ (11mm) A et les deux écrous de ½’’ (13mm) B

Ensuite les retenues des poussoirs de blocage de fourchettes C maintenus chacun par deux vis de 7/16’’ (11mm) D.
Pour le remontage, ces deux équerres ont un sens de mise en place repérable par un petit décrochement à la pliure que l’on placera vers l’avant de la boîte.


Attention, derrière se trouve un ressort puis une bille ayant pour fonction de bloquer la fourchette, le ressort décompressé peut traverser l’atelier....ou se propulser dans un œil ! Procéder dans l’ordre des photos ci-dessous.

Selon, il faudra peut-être changer le petit joint tampon caoutchouc (Parts 05852).

Retirer précautionneusement le ressort, la bille derrière peut aussi s’échapper, sinon l’enlever plus tard.

Selon le même principe, le bouchon bronze du milieu retient lui aussi un ressort de pression pour la fourchette centrale. Le dévisser avec une clé impériale de 19/32’’ ou métrique de 15. Selon le constructeur, les écrous et vis de boîtes peuvent varier de quelques 10es de mm. Il faudra jouer entre clé impériale et métrique...

Cela peut être le cas pour les deux écrous arrières E du couvercle normalement en 1/2 ’’ qui passeront très juste dans du métrique de 13 …


Au tour des deux écrous latéraux F de 19/32’’ ou 15 métrique.

Le couvercle est maintenant prêt à être déposé. Attention : Sous le couvercle trois billes et deux bonhommes.

Être particulièrement vigilant à ce que ceux-ci ne tombent pas à travers les axes de fourchette au fond du carter de BV.

Si toutefois cela arrivait, il faudrait vidanger, les billes devraient alors ressortir dans l’écoulement d’huile.

Commencer par coller un morceau de tube, gaine électrique par ex. dans l’orifice de mise à l’air de la BT qui rehaussera celui-ci (c’est important pour garder ensuite les limailles du perçage en surface) puis réaliser alors un trou pour l’écoulement de l’huile vers la BV. Commencer par forer légèrement à 10-12 mm afin de former l’évasement du trou puis terminer le perçage à 8 mm. Dégager les limailles à l’aspirateur au fur et à mesure, une autre solution pour récupérer les limailles est d’enduire de graisse le foret.
NB : on perce du métal, la vitesse de rotation de la perceuse ne doit pas être trop importante.

Souvent les joints caoutchouc des axes de fourchettes sont fatigués, durcis ou carrément vitrifiés. En profiter pour les changer. Attention, ils sont biseautés, repérer leur position au démontage. NB : le joint noir d’étanchéité est une initiative personnelle car pas prévu, le couvercle étant d’usine appairé au carter de boite.


Exemple de joints de fourchettes vitrifiés, usés, cassés.

Nettoyer à l’essence type F ou à l’acétone les plans de joints en ayant soin de retirer les restes de joints papier sur l’arrière. Réaliser l’étanchéité à l’aide d’un joint d’étanchéité moteur silicone par ex. Remonter à l’inverse en apportant une attention particulière à la remise en place des billes, bonhommes et ressorts de blocage des fourchettes qui auront préalablement été nettoyés et graissés suffisamment pour ’’coller’,’ évitant ainsi de s’échapper lors de la remise en place du couvercle.

Dans le cas ci-dessous, le joint papier arrière n’a pas souffert au démontage, pour plus d’efficacité on pourra l’enduire, sinon le décoller proprement et le remplacer par du joint moteur.



Documents joints