Accueil > Reportages > Historique des SerieS’ > Les Véhicules Militaires

Les Véhicules Militaires

Merci à Rams pour cet article (Secrétaire du TdS 2011 et 2012)

 Véhicules 
militaires






JPEG - 24.8 ko
Centaur

Dès 
le
 départ, 
les
 véhicules
 Land
 Rover
 ont
 été
 utilisés 
par 
l’armée 
britannique 
et
 par 
d’autres armées
 dans 
le 
monde.



Les
 véhicules 
ont
 donc 
été
 adaptés
 aux
 besoins
 des
 différents
 corps
 d’armées.


Dès
 sa
 sortie
 en
 1948,
 l’armée
 britannique
 utilise
 la
 Serie
 1, 
surtout
 pour
 ses
 capacités 
utilitaires
 et
 de 
franchissement.


Des
 Series 
ont
 été
 déployés 
lors
 de 
la 
guerre
 de 
Corée 
et 
la
 crise
 de 
Suez, 
et
 sont
 devenues 
la référence 
des 
véhicules 
militaires 
dans
 tout 
le
 Commonwealth.


Dans
 les
 années
 1960,
 de
 nombreuses
 versions
 ont
 vu
 le
 jour,
 notamment
 des
 véhicules
 24
 volts,
 de
 transmission
 radio
 « FFR
 »
 (Fitted
 For
 Radio),
 équipées
 de
 2
 batteries
 et
 d’équipements 
spécifiques.


JPEG - 18.8 ko
Serie IIA, 109’’, Ambulance Marshall

Il 
y 
eut 
également
 des 
ambulances,
 sur 
base
 de 
109, 
Serie 
II
 ou 
III (à voir page suivante).

Une
 version
 bien
 connue
 a
 été
 la
 LRDPV
 (Long‐Range
 Desert
 Patrol
 Vehicle),
 communément
 appelée
 le
 « Pink
 Panther »,
 en
 raison
 de
 leur
 caractère
 distinctif
 de
 camouflage
 sable
 rose 
pâle. 
Ces
109
 Serie
 II
 n’ont
 ni 
portes,
 ni
 pare‐brise
 et
 sont 
équipés
 de 
lance‐grenades, 
et
 d’une
 mitrailleuse.
 Ils
ont
 été
 utilisés
 par 
les 
SAS 
pour 
patrouiller
 dans 
le 
désert 
et
 des 
opérations 
spéciales.


JPEG - 17.4 ko
Serie IIA, 109’’, Amphibie


À 
la 
fin 
des 
années
 1970, 
l’armée
 britannique 
a 
acquis
 près
 de
 9.000 
Serie
s III.


La
 Royal
 Air
 Force
 a
 utilisé
 de
 nombreux
 88
 et
 109
 comme
 véhicules
 de
 communication,
 de 
liaison 
ou
 de 
transport
 de 
troupe.



La
 Royal
 Navy 
a 
été 
équipée
 de 
Series,
 notamment
 pour 
le
 transport
 de 
fret.


Tous
 les
 véhicules
 militaires
 britanniques
 ont
 été
 montés
 avec
 des
 moteurs
 essence.


Les
 Series 
ont
 été
 la 
base 
de 
véhicules 
spéciaux 
tels
 que 
les 
Shorland 
(blindé) 
ou
 les
 APGP, 
véhicules 
amphibies (d’autres à voir ici).


 Pink
 Panther


JPEG - 396.1 ko

Le
 Special
 Air
 Service
 Regiment
 (SAS
 régiment
 de
 service
 spécial
 de
 l’armée
 de
 l’air)
 a 
découvert l’intérêt
 de
 l’utilisation 
de
 véhicules
 de 
patrouille
 pour
 le
 désert
 vers
 1941,
 les 
premiers
 véhicules furent
 des 
Chevrolets 
et 
des 
Jeeps.
 Dans 
les
 années
 50,
 ils
 changèrent
 pour
 des 
Land 
Rover, 
le premier
 fut 
une 
Serie I 
châssis 
court
 puis 
vinrent les
109 
modifiés.



En 
1967,
 la
 société
 Marshall
 de
 Cambridge 
se 
vit
 confier
 la
 mission
 de
 modifier 
le
 Land
 Rover 
109 pour
 les 
patrouilles 
longue 
distance 
dans 
le
 désert.
 Les 
spécifications 
du
 véhicule
 Panther
 furent
 établies
 par
 le
 Fighting
 Vehicles
 Research
 and
 Development
 Establishment
 (FVRDE
 centre
 de 
recherche
 et
 développement 
des
 véhicules
 armés) 
basé
 à
 Chertsey
 en
 Angleterre.
 Quelques
 aménagements
 furent
 ensuite
 apportés
 durant
 les
 essais
 et 
l’utilisation
 avant
 le
 solde 
de 
la 
livraison 
aux 
régiments 
vers
 la
 fin 
des 
années
 70.


JPEG - 121.5 ko


Officiellement
 connus 
sous
 différentes 
appellations 
 :
 Truck, 
GS
SAS,
 3/4
Ton
... 
les
 principales différences 
avec
 un 
Land 
Rover
 standard
 sont 
 : 

‐
 suspension
 renforcée
 avec lames 
et
 amortisseurs 
grosse 
capacité 
‐
 pneus
 à 
section 
large
 en 
9.00
x
16 
basse
 pression pour
 le 
sable
 ‐
 amortisseur 
de 
direction 
‐
 armement,
 pyrotechnie,
 moyens
 de
 navigation
 et
 de 
camping 
ajoutés.



L’armement
 est
 constitué 
de
 deux 
mitrailleuses 
7,62
mm 
(GMPG 
General 
Purpose
 Machine
 Gun,
 mitrailleuse
 à
 usage
 général).
 La
 mitrailleuse
 avant
 est
 fixée
 sur
 un
 support
 solidaire
 du
 tablier
 avec
 une
 reprise
 sur
 le
 plancher
 pour
 plus
 de
 rigidité.
 Le
 coussin
 du
 tireur
 est
 surélevé
 pour
 lui
 assurer
 un
 meilleur
 champ
 de
 vision.
 La
 mitrailleuse
 arrière 
est
 fixée
 sur
 un
 support
 solidaire 
du
 plancher
 et 
commandée
 par
 le
 troisième
 membre
 d’équipage 
assit
 entre
 les
 deux
 réservoirs 
additionnels 
de 
40 
gallons
...
 une
 motivation
 pour
 ne 
pas 
être
 touché
 par 
les 
tirs 
alentours.


JPEG - 26.7 ko

Vu 
depuis 
le 
tireur, 
en
 regardant 
vers 
l’arrière, 
on
 peut 
distinguer 
 :

‐
 le
 bouchon
 de
 remplissage
 d’un des
 réservoirs 
principaux 
sur 
la 
gauche 

‐
 un
 équipement
 de 
cuisine
 et
 les
 munitions 
sous
 une
 bâche 
‐ 
des 
boîtes 
de 
grenades 
positionnées 
sous 
le 
phare 
de
 recherche
 sur
 la 
droite 
‐ 
une
 tente
 roulée
 sur 
le 
côté
 du
 véhicule 

‐ 
des
 jerrycans 
noirs
 pour
 l’eau 
placés
 à
 l’extérieur
 des
 coussins
 des 
places
 avant.


Les
 réservoirs
 supplémentaires
 étaient
 nécessaires
 pour
 permettre
 la
 capacité
 longue 
distance 
de 
la 
patrouille.
 Ils
 sont 
fixés 
derrière
 et 
entre 
les
 entretoises
 de 
châssis.

Les
 pontons
 de
 la
 benne
 arrière
 sont
 supprimés
 à
 l’avant
 des
 passages
 de
 roue
 pour
 laisser
 la 
place 
pour 
les
 réservoirs.
 Ces
derniers,
 additionnels 
aux
 deux
 réservoirs
 de 
10
 gallons
 sous
 les
 sièges
 avant
 et
 assistés
 par
 quelques
 jerrycans
 supplémentaires
 permettent
 une
 autonomie 
de 
plus
 de
 1000
 miles.


L’équipement
 radio 
est 
fixé 
derrière 
le 
siège 
conducteur
 et
 entre 
les
 deux
 sièges
 avant 
pour
 un
 accès facile
 par 
tous
 les 
membres 
d’équipage.
 Il 
s’agit
 de
 radios
 de 
type
 A41,
 A43 
et
 A123.
 Un
 ensemble UHF
 pour
 les 
communications 
vers 
les 
forces 
aériennes
 et
 un
 ensemble 
HF
 pour
 les
 communications
 avec
 les 
autres 
véhicules 
de
 patrouille.



Il 
y
 a 
trois
 double 
compartiments 
pour 
les 
grenades, 
2
 de
 chaque
 côté
 du 
tablier
 modifié
 et
 le
 troisième
 à
 droite
 du
 tireur
 arrière.
 Un
 pistolet
 à
 fusée
 de
 signal
 est
 positionné
 sur 
le 
tunnel
 de 
transmission 
au
 pied
 droit 
du
 conducteur.




A
 chaque
 coin
 de 
la 
Panther, 
est
 disposé
 un
 ensemble 
de 
3
 générateurs
 de 
fumée,
 un
 ensemble
 à
 chaque
 extrémité
 du
 pare-choc
 avant
 et
 un
 ensemble
 à
 chaque
 angle
 arrière
 sur
 le 
haut
 de 
la 
caisse 
arrière.
 Deux
 fusils 
à
 chargement
 automatique
 (SLR
 Self
 Loading 
Rifles)
 sont
 positionnés 
dans 
des racks
 sur
 le
 côté
 de 
chaque
 aile
 avant
 pour
 un
 accès
 rapide.

 L’équipement
 de
 navigation 
est
 constitué
 d’un
 compas
 solaire 
monté
 sur
 le
 tablier,
 d’un
 compas
 magnétique
 type
 E2B
 à
 éclairage
 positionné
 sur
 le
 tablier
 côté
 conducteur
 et 
un 
théodolite
 et 
son 
pied
 pour
 une 
localisation
 plus 
précise. 
Ces
 derniers
 éléments 
étant
 stockés
 sur 
le
 dessus
 de
 l’aile 
avant
 gauche.


L’augmentation
 de
 poids
 et
 les
 pneus
 larges
 rendaient
 la
 direction
 difficile
 et
 nécessitait
 une assistance
 pour 
les
 retours
 de
 volant, 
lors 
de 
la
 conduite 
dans 
les
 terrains
 difficiles 
et 
accidentés.
 Un 
amortisseur
 hydraulique
 fut
 installé
 entre
 un
 support 
sur 
la
 gauche 
du 
châssis
 et
 la
 barre
 de 
liaison 
de 
direction.



Deux
 plaques
 de
 désensablage
 sont
 positionnées
 de
 chaque
 côté
 de
 la
 caisse
 arrière,
 à
 l’extérieur
 du
 véhicule.
 Deux
 pelles
 sont
 positionnées
 sur
 le
 dessus
 de
 l’aile
 avant
 droite.


La
 roue
 de
 secours
 est
 fixée
 horizontalement
 sur
 le
 pare
 choc
 avant.
 La
 benne
 arrière
 est
 prolongée
 par
 une
 sorte
 de
 panier
 permettant
 d’accroître
 la
 capacité
 de
 stockage
 pour
 les
 équipements
 de
 survie 
et
 camping.
 L’addition
 de 
la
 roue
 de
 secours 
et
 de 
ce 
panier
 porte
 la
 longueur 
du 
véhicule 
à
 5,5 mètres.


L’équipement
 électrique 
est
 proche
 des
 modèles 
standards
 et 
utilise 
une 
tension
 de
 12
 V,
 il
 comprend
 :
 
‐
 feux
 de
 route
 avant ‐
 phares
 de
 recherche
 avant
 et
 arrière 
‐
 prise
 d’alimentation
 pour
 les
 radios
 et
 chargeur
 de
 radio
 ‐
 alimentation
 pour
 les
 générateurs
 de
 fumée 
‐
 lampe
 pour
 le
 compas
 ‐
 un
 interrupteur
 « circuit
 électrique
 normal »
 (normal
 ignition
 only)
 pour
 déconnecter
 les
 fonctions
 électriques
 non
 standards.



De
 nombreuses
 opinions 
s’affrontent
 pour 
l’adoption
 de 
la 
couleur 
rose. 
Il 
semble
 que 
la 
plus 
probable
 soit
 une 
utilisation 
dérivée
 de
 la 
peinture 
d’apprêt
 utilisée
 sur
 les avions
 de
 la
 seconde
 guerre
 mondiale.
 Cette
 teinte
 fut
 le
 meilleur
 compromis
 pour
 la
 région
 d’Oman
 où 
le 
sable 
est fréquemment
 rougeâtre. Un 
autre 
avantage 
est
 la 
réflexion
 de
 la
 chaleur
 permettant
 à
 la
 carrosserie
 de
 garder
 une
 température
 acceptable.
 La nuance
 de 
rose
 varie
 selon 
les
 véhicules
 et
 est 
établie 
en 
utilisant
 différentes
 teintes 
en
 vigueur
 dans
 l’armée.
 Le
 rouge,
 le
 blanc
 et
 le
 noir
 furent
 mélangés
 poursuivant
 une
 formule
 établie 
pour
 les
 derniers
 véhicules
 faisant
 varier
 la
 teinte
 du
 rose
 clair
 au violet.

Le 
rouge
 de
 plomb
 et
 le
 gris 
primaire
 semblent
 avoir 
été 
utilisés
 auparavant 
au
 lieu
 du
 rouge
 brillant ce
 qui
 explique 
les 
variations
 de
 teinte
 rencontrées.


Toutes
 les
 Pink s
Panthers 
ne 
furent
 pas 
roses,
 quelques‐unes
 furent 
peintes
 en
 teintes 
camouflage
Vert
 et
 noir
 selon
 le
 schéma
 standard
 
pour 
les 
opérations
 en
 Europe.
 Aucune 
autre 
teinte
 ne 
semble avoir
 été 
utilisée.



Les 
Panthers 
partaient
 en 
mission
 remplies
 d’essence,
 chargées
 d’armement
 et 
de
 munitions
 et 
les vivres 
nécessaires 
pour
 plusieurs 
jours 
de 
patrouille
 sans 
ravitaillement
 soit
 une
 surcharge
 permanente.
 Trois
 membres
 d’équipage
 et
 leur
 équipement
 personnel
 venaient
 encore 
s’y 
ajouter 
 ! 
Pensez
 au
 nombre
 d’axes
 de
 roue
 qui 
auraient
 rendu 
l’âme
 dans
 ces 
conditions 
pour
 un 
Land
 Rover civil
 !
 Au
 moins
 les 
Panthers
 étaient
 équipées
 de
 ponts 
Salisbury.


En
 tout
 72
 véhicules
 furent
 construits
 pour
 le
 SAS.
 Quelques‐uns
 furent
 placés 
en 
réserve
 mais
 la 
plupart
 furent
 en
 service
 actif.


Des photos de Pink Panther ici.

 Serie 
IIA,
 109 pouces,
 AIRPORTABLE
 (1963 - 1964)




Les
 Land
 Rover
 109
 pouces
 « airportable »
 (transportable
 par
 air)
 étaient
 une
 variante
 spécialement
 conçue
 pour
 l’armée
 britannique
 et
 construite
 en
 très
 petit
 nombre 
avant
 que 
le 
projet
 soit 
abandonné.
 Ce
 modèle 
fut
 également 
connu
 sous
 le 
nom
 de 
« APGP ».


Basés 
sur
 un
 châssis 
standard
 de
 109 
pouces 
Serie 
IIA, 
la
 partie
 arrière 
spécifique
 permettait 
aux 
APGP 
d’être 
stockés 
les
 uns
 sur 
les 
autres 
lors
 d’un 
transport
 par
 avion.

L’empilage
 des
 véhicules
 était
 une
 opération
 hasardeuse
 et
 grande
 consommatrice
 de
 temps
 avec
 la
 nécessité
 de
 démonter
 la
 bâche
 et
 son
 armature,
 brider
 les
 lames
 de
 ressort.
 Le
 déplacement
 des
 « 
 piles
 »
 de
 véhicules
 ne
 pouvaient
 ensuite
 se
 faire
 qu’à
 l’aide
 d’une
 barre
 ce
 qui
 augmentait
 encore
 les
 temps
 de
 manœuvre
 lors
 des
 chargements
 et
 déchargements.


L’armée
 était
 aussi
 intéressée
 par
 un
 véhicule
 amphibie
 et
 le
 109
 pouces
 airportable,
 dans
 sa
 phase
 prototype
 fut
 équipé
 des
 aménagements
 nécessaires.
 Le
 véhicule
 fut
 d’abord
 rendu
 étanche.
 Il
 fut
 ensuite
 rendu
 flottant
 par
 l’adjonction
 de
 grands
 sacs
 gonflables
 en
 caoutchouc,
 reliés
 à
 l’échappement
 pour
 le
 gonflage.

Initialement,
 des
 boudins
 plats
 furent
 utilisés
 pour
 l’avant,
 l’arrière
 ainsi
 que
 pour
 les
 flancs. 
Par 
la 
suite, 
deux 
pontons 
latéraux 
furent 
utilisés. 
La
 propulsion 
dans 
l’eau
 était
 réalisée
 par 
l’adjonction 
d’une 
hélice 
à
 l’arbre 
de
 propulsion
 arrière
 et 
la
 direction
 était, laborieusement, 
obtenue 
par 
les
 roues 
avant
 directrices.


Le 
projet
 fut 
finalement
 abandonné
 après
 que 
seulement
 28
 exemplaires 
« 
serie
 »
 (plus 
quelques 
prototypes)
 furent 
construits, 
l’utilisation
 de 
ces
 véhicules 
s’étant 
avérée
 très
 délicate.


Tous
 ces
 modèles
 reçurent
 un
 moteur
 4
 cylindres
 essence
 et
 l’un
 d’entre 
eux
 (probablement
 un
 des
 prototypes)
 fut
 converti
 pour
 recevoir
 une 
turbine
 à
 gaz
 pour
 motorisation.


JPEG - 121 ko
Shortland
Courtesy of Clive Elliott - Salisbury, UK

 Shorland



Le 
Shorland
 est 
un
 véhicule 
blindé
 qui 
a 
été 
conçu
 spécifiquement 
pour
 différentes 
armées 
du 
monde.


La
 dénomination
 originale
 est
 Shorland 
Armoured
 Car.


D’autres photos sur le forum.

Portfolio

Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther Univers Land n°15 Fév 2009 Pink Panther