Accueil > Mécanique > Moteur > « La vidange moteur » pour les Nuls

« La vidange moteur » pour les Nuls

Rédigé par Pandarouge

Difficulté : FACILE
Durée : 30min

La vidange moteur de votre vieille Land Rover doit intervenir une fois tous les 5000 km ou une fois par an, la première échéance l’emportant.

PRÉPARATION

Pour réussir votre vidange, il est bon de savoir s’équiper et préparer son matériel avant d’avoir la bassine d’huile sale sur les bras.

Le t-shirt « spécial vidange », sans lequel toute vidange est impensable, inenvisageable, impossible, superfétatoire ;

La paire de chaussures caoutchouc à mettre avant de plonger dans la fosse et à enlever avant de remonter dans la voiture... parce que le fond de la fosse est un vrai champ pétrolifère.

LA VIDANGE

Voilà comment positionner votre engin, pas trop en avant sans quoi il vous faudra attendre une heure votre bassine dans les bras sans pouvoir la poser tandis que l’huile s’écoule. Important : laissez tourner votre moteur froid un bon quart d’heure au préalable afin d’avoir une huile plus chaude, donc plus fluide, lors de la vidange. Quel bonheur ensuite de se brûler les doigts sur la ligne d’échappement ou avec l’huile de vidange coulant le long de votre bras ! Un must à essayer absolument. Réviser votre champ lexical de gros mots par la même occasion.

Avant de passer sous la voiture, enlevez dès maintenant le bouchon de remplissage d’huile : l’appel d’air permettra à l’huile de mieux s’écouler. Si vous avez oublié ce point de détail, c’est pas grave, doté de gros renifleurs, l’huile s’écoule tout aussi bien avec.

Vous avez plongé sous la Land Rover ? Voilà la vue que vous aurez en regardant vers l’arrière. N’oubliez pas, c’est une question de sécurité, de mettre une vitesse, serrer le frein à main, avoir les clefs dans votre poche et surtout, poser votre cannette de bière à portée de main afin d’y puiser les forces qu’il va vous falloir déployer maintenant.

Le petit bouchon que vous apercevez, au centre, doté de son joint en laiton, est celui qu’il vous faut dévisser. J’utilise une clef à molette aussi vieille que la Series IIA, mais rien ne vous empêche d’avoir du matériel plus récent : ça marche aussi. Nota : on dévisse dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. J’ai vu faire l’inverse par beaucoup de personnes et là, par contre, ça ne marche pas.

Ce réservoir d’aspect rouillé est un bol métallique qui contient le filtre à huile, élément intérieur à changer tous les 10.000 km. Il en existe deux types, des courts et des longs, selon l’année de naissance de votre voiture, le vendeur vous renseignera sur le modèle à choisir. Les plus répandus étant les courts. Il faut dévisser l’écrou à sa pointe, qui maintient la carénage du bol. Attention, impossible ici d’éviter la marée noire. Âmes sensibles s’abstenir.

La quantité totale d’huile moteur est de 6,5 litres mais attention, si vous ne changez pas le filtre à huile, il vous suffira de 5 litres. J’utilise pour ma part de la ESSO minérale, la moins chère, car pour ce type de moteur, il est ridicule de le nourrir avec de la synthèse. Je pense que pour avoir la certitude de bien entretenir son moteur, il vaut mieux faire des vidanges régulières que lui fourguer de la 100% synthèse et négliger les vidanges. N’oubliez pas que vous avez un engin rudimentaire conçu pour tourner avec de l’huile agricole. Un véhicule bio pourrait ne pas supporter les additifs, les conservateurs et autres émulsifiants des huiles modernes. Contentez vous de la moins chère en 20W50, elle vous dira « merci ».

Vous posez votre bassine sous le carter et sans forcer, dévissez le bouchon de carter moteur. Avec un peu de concentration, on arrive à ne pas en mettre de partout, comme le montre la photo : on fait un petit tour de poignet, vers la gauche, sur le dernier fil du filetage du bouchon et (hop) ça coule tout seul. Nous vous conseillons de travailler ce geste de poignet seul, au préalable.

Il est indispensable de savoir qu’il est indispensable de changer le petit joint en laiton. Celui que vous venez de faire tomber dans la bassine d’huile. Moi, je ne le change jamais car, personnellement, je n’en ai jamais de rechange sous la main, et une fois revissé... comment savoir quel modèle acheter ? Et pourtant je sais qu’il est indispensable de le changer ! Bien nettoyer avec un chiffon le bouchon de manière à revisser un filetage lisse et dénué de graviers, pailles de métal. Et puis, comme votre bière est finie depuis longtemps, ça occupe pendant que l’huile s’écoule. Autre occupation conseillée, tapoter avec un tournevis les échelles du châssis pour vérifier le bon développement régulier et homogène de la rouille.

Essayez d’avoir un bouchon plus propre que celui-là, je vous mets au défi. Envoyez vos photos si vous pensez avoir fait mieux.

Méthode optionnelle dite « à la roumaine ». Quand l’huile a fini de s’écouler, mettre des coups de démarreur (sans le contact) afin de vider le circuit de l’huile qui pourrait encore y stagner. Cette méthode non orthodoxe peut casser votre moteur. A vous de voir. Détail : enlevez vos chaussures sales avant de monter dans la voiture ! Trop tard ? Oups !

REMONTAGE

Après avoir rebouché le bouchon de carter, au couple préconisé par le constructeur (cela va sans dire), et changé le filtre à huile, vous videz un bidon de 5 litres par ce tuyau. Si vous avez changé le filtre à huile, ajoutez encore un litre et commencez à vérifier avec le niveau.

Nota bene : si vous remplissez au delà du maximum, sachez que les moteurs essence « brûlent » l’huile sans dommage pour la mécanique. En revanche, sur un diesel, il ne faut vraiment pas mettre trop d’huile. Vérifiez le niveau après avoir fait tourner le moteur et aussi une semaine après une fois stabilisée.

FIN de l’opération. Temps : 30 min.