Accueil > Mécanique > Ponts et transmissions > Montage d’un overdrive Fairey

Montage d’un overdrive Fairey

Avant de commencer :

1°) Se munir du document ci-joint :

http://www.lrfaq.org/Series/FaireyOverdriveManual.html

Article de « univers land » n°11, page 60/61, overdrive et moyeux fairey.

2°) Trouver l’objet du désir en bon état, attention, un OD dont une pièce est manquante est largement dévalué, les pièces détachées sont onéreuses et rares.

OD jpg

Il semblerait que la moyenne marchande d’un OD, en bon état se situe à 300 € avec un peu de patience et de chance.

3°) L’opération n’est pas d’un niveau complexe, mais elle requiert le savoir-faire d’un expérimenté, grâce auquel les questions ne se posent pas. (Dieu sait, que je m‘en serait posées si je n’avais pas été en excellentes compagnies.)

4°) Ne pas être sensible aux aigus suite au montage, ni à la forêt de leviers, qui va se trouver à vos pieds, empêchant l’allongement des jambes du troisième passager central.

5°) Réunir les éléments, ne pas oublier le dégraissant à mains, de la graisse marine, démonter, nettoyer et, direction chez le pote, qui lui sait.

Présentez les éléments dans un état respectable de propretés.

OD01 jpg

Horreur, suite au nettoyage complet dans un bain de white-spirit ( liquide gras non corrosif et doux à l’usage ), une dent de l’ancienne rondelle sort, donc ne pas lésiner même si d’aspect, cela peut paraître propre, plonger et ressortir plusieurs fois, puis brosser au pinceau.

OD02 jpg

Tant qu’on y est, noter les numéros de boîtes de vitesses,

Le grand moments.

1°) Arriver chez le pote en avance, de un, ça ne se fait pas qu’il vous attende ;
de deux, pensez que la boîte sera bien chaude….Ouille les menottes !.

2°) Là, l’objet tant désiré va se retrouver dans les mains du pote, qui lui va vous débarrasser d’un tas de pièces qui ne serviront plus, mais à conserver à bord du Land si l’OD casse en route….Trouver au préalable un sponsor pour les combinaisons de travail, perso, une chemise africaine…
OD03 jpg

3°) Laisser faire, il maîtrise, vous tenez ferment l’appareil et écouter attentivement, l’opération doit pouvoir se répéter auprès d’un autre landiste, par vous même, afin de pérenniser le savoir que vous avez reçu et dont les mérites (du landsite en question) seront éprouvés, ou bien, tout simplement d’avoir l’air moins crétin en disant, « j’ai vu, j’y étais ».

4°) De toute façon, vous aller être en panne, des morceaux de boîtes partout… donc HUMILITÉ… Zen…

L’opération commence vraiment,

1°) Le déboulonnage.
OD04 jpg
OD05 jpg

Le pignon, l’écrou et la rondelle boîte

OD06 jpg

Avec un tournevis, repousser les plats de la rondelle arrêtoir du pignon.

OD07 jpg

2°) Après avoir déposé la plaque du dessus, avoir un bac à boulons, enlever la plaque arrière, afin d’accéder à un engrenage et boulons de serrage munis de la fameuse bague à trois dents, qui fut un mythe pour moi pendant longtemps.

3°) Ne pas oublier de retirer sa montre, vous pouvez être sûr qu’à un moment donné, votre main trouvera un boulons à la c..n récalcitrant. (en plus, c’était pas les miennes, gêné… ça fait mal, toujours une fois).

Avant de remonter, il faut couper ce qui dépasse sur la rondelle arrêtoir après l’avoir remise à plat.
OD08 jpg

OD09 jpg

OD10 jpg

OD11 jpg

Poser le pignon de l’Overdrive, la rondelle et l’écrou. Il ne faut pas oublier de rabattre la rondelle pour arrêter l’écrou.

4°) C’est l’heure de passer à table, il va faire nuit, c’est plus genuine comme situation, il ne faut pas hésiter à se mettre dans des conditions extrêmes, bonne table, sujets divers et variés, vin blanc sec, et c’est reparti… A moins que vous ne soyez trop bavard, ce qui risque de vous laisser sur place à dormir dans le Land démonté….

La nuit tombe sur le campement dans la rue,

1°) A la nuit tombée, revigorés, il faut s’y remettre faut bien, afin de ne pas user de l’hospitalité de votre hôtes ), partie : l’accouplement.

OD12 jpg

2°) La goupille que vous avez trouvé dans le trou supérieure de la plaque, n’est pas tombées par hasard, lors de l’effet vibratoire que vous procure le massage de votre Land en agglomération, elle est là pour vibrer (avec vous) et ainsi, libérez les merdouilles qui viendrait obstruer la mise à l’air libre.

3°) Au serrage de l’ensemble, être doux, tourner les pignons de boîte ; désenclencher l’OD, bref, il faut que ça rentre sans brutalité, pignon contre pignon, dents pour dents.

4°) Deux vis qui seront bien cachées au serrage, ne pas visser l’OD sans les avoir vissées, celles-là, sinon elles se retrouveront plaquées contre votre OD, il faudrait redéfaire les vis inférieures….

OD13 jpg

OD14 jpg

Repose de la plaque supérieure et du levier de commande.

OD15 jpg

Pose de la plaque de maintien du levier de commande sur la boîte.

OD16 jpg

OD17 jpg

Les perçages et essais.

Repérage au manomètre du trou du levier

1°) Le plan indique tout un tas de mesure, dont vous n’aurez que faire, prendre le tunnel de boite, positionner un tournevis et frotter, la mesure exacte apparaît.

2°) Ne rien remonter, ranger les outils qui vont tomber sur la route et ne rien remonter afin de voir ce qu’il se passe.

3°) Mon hôte fit même l’apprentissage pédagogique du passage de l’OD, il me la fait sentir du bout des doigts, passage de la vitesses trois à quatre au-dessus de 60 km. Ce n’est pas une boîte de vitesse à actionner tout le temps, c’est pour du trajet. Donc une fois atteint la vitesse de croisière minimum, lancez le Land de trois à quatre et roulez.

4°) Le passage de l’OD doit se faire de façon débrayée et franche, même si vous avez peur de tout ce tas d’engrenages si fragiles que vous avez enfin découvert, dont les roulements plats verticaux de l’OD.

Fin de l’expérience.

1°) Prendre une photo de celui qui vous a délivré ses secrets, sachant que dans l’humanité, quelque fois le bonheur se partage, de façon gratuite, par plaisir simple de l’échange amical.

2°) Au final, deux heureux chez les BISOUNOURS, pour dire que c’est ça l’esprit Landeux, je ne sais plus qui était le plus heureux.

Conclusion :

Je ressens la saine fierté de mon hôte dans l’accomplissement de cette tâche, que j’ai parfois partagée avec d’autres en les extirpant d’un mauvais pas ; moi, j’ai passé une excellente soirée depuis Landelle et le Landburgundy, qui me fait dire, que dans l’univers subsiste encore des étoiles.

Le meilleur, mon hôte avait réservé deux bonnes mousses pour la fin, où nous échangeâmes des propos de fond.

Il est parfois des moments où l’Homme se sent petit, face à l’autre, mais j’ai grandi a ses cotés, d’une philosophie que je partage.

OD18 jpg

Important

Ne pas oublier de garder dans le lot de bord le couvercle de boîte et le pignon d’origine avec une rondelle arrêtoir.
En cas de défaillance de l’overdrive, le seule solution pour rentrer est de le démonter et remettre les pièces d’origine.

OD19 jpg

OD20 jpg

Un petit PS :

Au démontage, l’homme de l’art a remarqué que la bague de serrage des pignons de boîte était desserré.

Auparavant, la boîte faisait un bruit d’enfer en marche arrière, je pensais qu’un jour, elle exploserait et j’évitai les situations qui m’auraient fait passer le sens contraire de la marche avancée.

Grâce au resserrage de cette bague qui avait du jeu, suite à la mise en place correcte de l’entretoise et de la fameuse rondelle à trois pattes, je n’ai plus de bruit de boîte d’enfer.

Si vous rencontrez des bruits sourds en marche arrière avec des cliquetis de cuillères comme à la cantine, le problème vient peut-être seulement de là.

Il suffit de desserrer la plaque à 5 boulons de l’enlacement réceptacle de l’OD, défaire la bague à trois pans, resserrer l’ensemble.