Accueil > Mécanique > Carrosserie > Rénovation d’un reservoir

Rénovation d’un reservoir

Rédigé par Xtian.

Difficulté : MOYEN

MISE EN GARDE !!!

Ne jamais intervenir sur un réservoir avant de l’avoir dégazé. Pour ce faire, le vidanger puis le remplir d’eau entièrement et le vider au moins trois ou quatre fois de suite afin d’évacuer la totalité des gaz contenus.
Pour ce thème j’ai inséré pour réaliser les photos une lampe à incandescence
dans ce réservoir préalablement dégazé. Pour une inspection rapide seule une lampe torche anti-déflagration de type MAGHLITE doit être utilisée.

Bonjour,

Malgré des traces de reprises antérieures, à priori brasages à la lampe à souder, le réservoir suinte au niveau des angles bas. Après vidange et plusieurs rinçages à l’eau constatation est faite que la peinture bouchait aussi de microscopiques orifices provoqués par la rouille dans les flancs. Ponçage extérieur et enduit de métal synthétique il ’perle’ toujours des gouttes d’eau aux mêmes endroits.
Ne voulant pas prendre le risque de réaliser moi-même avec l’emploi de produits divers et dont je peux douter de la compatibilité entre eux j’utiliserai donc ce Kit encouragé par les nombreux retours positifs trouvés sur ce forum et ailleurs.

Pendant ce temps le réservoir profite du soleil, je tiens à être plus que sur qu’il soit totalement sec
Je reviens ici 24h00 après pour dire que ce n’est pas la peine de le faire sécher vu que l’on additionne de l’eau aux produits traitants.

L’intérieur :

Les parois verticales sont pas piquées partout mais assez à certains endroits pour ne plus être étanches :

L’eau en séchant sur le fond gras a laissé ces aréoles de rouille. On remarque dans l’angle de belles épaisseurs. Ce réservoir était pourtant plein au deux tiers.

Le fond est piqué par endroits :

Contribution de JY26 :« au préalable mettre le réservoir et la résine dans un local chaud, par exemple au dessus d’une chaudière, d’un radiateur, ou d’un petit local facile à faire monter en température.
cela facilitera grandement la tache de répartition de la résine, et évitera de balader le réservoir pendant 45 minutes pour répartir uniformément la résine. (aspect miel d’acaccia à tartiner) » 

Alors, les deux orifices aspiration et retour carburant ça passe pilepoil avec des bouchons lambda.
La mise à l’air c’est un morceau de tuteur, roseau, il faut qu’il descende jusqu’au coude, et oui y ’a un coude contre la paroi supérieure et là ... j’espère qu’il ne se bouchera pas. Quoi que si j’interviens assez tôt avec un fil de fer ou qq chose je pourrais chasser la résine qui s’y sera déposée.
Orifice de remplissage diamètre 41 mm, j’ai trouvé sur manche de pioche cassé, j’y ai rajouté qq tours de téflon histoire de ne pas m’asperger de produits pendant les manipulations car le manche ne colle pas parfaitement.
L’orifice du mécanisme de jauge 50 mm, top pour un tuyau de pvc domestique. J’ai bouché par plusieurs couches d’adhésif. Là pas de téflon mais du simple adhésif car je vais devoir le manipuler souvent.

Sans quoi, j’oubliais le paquet, il s’agît du kit 40-70 litres à 79 € TTC hors port sinon 88,80€ livré. http://www.restom.net

et les produits, j’imagine qu’il n’y a pas de secret industriel à révéler en publiant ces photos...

Contribution de JY26 :

« le 40 / 70 litres est large en volume, tu vas même te faire suer pour tout utiliser
perso, à refaire je garderai 30 % de produit pour une utilisation autre… »

Je note et j’applique vos conseils, mais pour ça trop tard, je m’en doutais un peu remarque ...

C’est parti à midi, nous sommes trois le fiston est là ce week-end, ça fait 13 kg de réservoir plus 1 litres de produit plus 5 litres d’eau, très chaude, à remuer soit 19 kg. J’oubliais une grosse poignée d’écrous.

5 litres d’eau chaude ajoutée au dégraissant :

Une grosse poignée de divers écrous et autres boulons :

... et à deux ça le fait bien  :

Y retourner de temps en temps environ pendant sept heures, estimation perso, (de cinq à douze heures selon l’état du réservoir) si j’ai bien compris la notice.
9h00, je vidange le dégraissant en place depuis hier midi soit 21 heures d’action dont les dix dernières sans agitations.
Quand je l’ai mis hier il avait une couleur caca d’oie un peu foncé mais dilué à cinq litres d’eau il était très clair d’après ce que j’en ai aperçu avant de fermer le bouchon.

Je vais le garder en bidon, il doit encore être efficace.
Le mélange d’écrous et boulons :

Après plusieurs rinçages.

Pardonnez la qualité des photos suivantes faites pour la plupart en pose, sans pied, l’appareil tenu en appui manuellement sur l’orifice de jauge.

À vous de juger :

Les soudures de la plaque/support arrière :

Et depuis une petite demi-heure il est au dérouillant, 1l pour 1 d’eau soit 2 litres à remuer de temps en temps pendant 1/2h à 2h.

Et bon dimanche et à cet après-midi pour les résultats

14H30
Je vidange le dérouillant quatre heures après l’avoir introduit. J’ai agité plusieurs fois puis laissé agir de 1/4h en 1/4h tour à tour sur chaque face. Le liquide est juste un peu troublé, bien qu’on puisse le mettre à l’égout je le garde pour d’autres utilisations.

Plusieurs rinçages complets, quatre ou cinq, le réservoir mis en appui contre le mur j’envoie un vieux torchon à l’intérieur pour pomper le restant de l’eau. Puis sèche-cheveux. Cela va très vite et rapidement il est impossible de laisser la main sur la tôle. En moins de 10mn le réservoir est ou semble sec. Je préfère laisser le sèche-cheveux 1/4h de plus et abandonner le réservoir en plein soleil encore une heure ou deux. Il y a des pliures dans les tôles et suis pas certains que ce soit sec au fond des replis.

D’après la notice il est normal qu’apparaisse une couleur rouille et cela n’a aucun effet sur la prise de la résine. Mais attention, ne pas se fier à ces couleurs, la température de couleur donnée par l’ampoule à incandescence donne sur ces photos une nuance orangée que l’on n’observe pas à l’œil nu. De fait c’est tout gris à l’intérieur

D’ici une heure je pense mettre la résine.
Donc hier en fin d’après-midi température dans la cuisine 28°. Les pots de résine et durcisseur sont restés sur la terrasse en plein soleil plus de deux heures.

Le mode d’emploi Restom donne en temps d’utilisation 2 heures à 20°
Mélange résine et durcisseur :

et hop, dans le ventre de la bête :

Je referme bien étanche et commence la procédure décrite dans la notice :
- ... et faire tourner celui-ci sur l’axe de sa longueur en procédant par fractions de tour de 3 à 5 cm chaque minute, ceci de façon à répartir régulièrement la résine sur toute la surface intérieure. Exécuter cette opération à plusieurs reprises.

J’exécute donc ce protocole pendant trois bons quarts d’heure. Je pense à Jean-Yves qui garderait du rab pour son tracteur. La curiosité l’emportant j’ouvre le plus gros des bouchons, l’orifice de sonde, pour m’apercevoir dans le faisceau de la lampe torche..... que la résine n’est pas étalée partout, il y a des zones non ’mouillées’

J’ai encore du temps, j’en prends encore pour laisser revenir la résine sur le fond et recommence toute la procédure en surveillant par le trou laissé ouvert dans le faisceau d’une lampe torche, on peut contrôler comme ceci une grande partie du réservoir. Et là je m’aperçois que la résine ne se répend pas linéairement. Je sors un niveau pour régler ça, c’est mieux mais je devrais intervenir pour guider car certaines zones resteraient encore non couvertes.

C’est un fait, chaude la résine coule bien, trop bien... et trop vite, elle dégouline sur les parois en laissant entre des ’vaguelettes’ des espaces mouillés, certes, mais sans épaisseur. Du coup je baisse la température, ouvre porte et fenêtre, la résine s’épaissit légèrement dans la demi-heure et je peux traiter correctement.
Une seconde couche de résine passe par dessus la première, mal étalée à mon goût.

Cela m’a pris pour la résine trois heures trois quart. J’ai un peu flippé sur la fin car elle ne coulait quasi plus et un peu peur de ne pas pouvoir finir le dernier flanc. Mais c’est passé, juste.

Cet après midi, seize heures après, comme cela colle encore très légèrement au toucher je passe juste une ampoule pour faire deux photos :

Il faut maintenant laisser durcir à15/25° pendant une semaine.

Voilà. Vous en conclurez ce que vous voulez, je pense avoir fait du bon boulot, à ma façon et en tenant compte des différents conseils donnés plus haut.
Si ça peut aider c’est ’avec plaisir’ comme on dit chez nous.

Contribution de Xtian
Post original http://forum.le-temps-des-series.com/vi ... php ?t=7285