Accueil > Mécanique > Aménagements > Réaliser un toit ouvrant

Réaliser un toit ouvrant

comment transformer sa série en camping car, par Romrom

 Le projet

Bonjour,

Enfin je me suis décidé dans mes priorités...
Ça fait un moment que je cherche un moyen de faire voyager de manière efficace une famille de 4 personnes dans un 109...

Bon, se déplacer, ce n’est pas un problème, mais c’est plutôt dormir qui pose problème. A savoir que, en Series’, on ne sait pas toujours où on va être, ni quand... Et quand on a une grande tente, il faut commencer à chercher un camping dès 17h le soir... ou bien il y a le camping sauvage, mais il faut pouvoir ranger tout le bordel rapidement quand arrive le paysan avec sa fourche...

Y a eu l’idée de la tente sur le toit (ou sur une galerie), mais trop coûteux et s’il pleut c’est pas cool. Puis la cellule montée sur un pick-up : trop lourd et il fallait qu’on puisse la démonter pour faire les road-books...Alors, pourquoi pas tous dormir dedans en rabattant les sièges, les filles étant petites ça devrait rentrer...Ben non, pas assez de place et comment s’habiller sans sortir sous la pluie (certains ont testés en Angleterre, c’est pas cool). Puis j’ai vu ça :

Ici
ou là.

Très pratique entre autres quand on est en panne à 10h du soir au bord de la route et qu’il faut coucher bobonne et les enfants pendant que le mécanicien répare, et ça fait pas beaucoup de poids en plus, 2 voire 3 cm en plus en hauteur, et on est a l’abri de la pluie.
Alors pourquoi pas, et ça fait bien 6 mois que je fais des plans et que je réfléchis comment faire au mieux, mais faut bien se lancer un jour ou l’autre, alors voilà :

 Fabrication du châssis

D’abord, il faut un toit et du métal (environ 45 kg pour 75 €) :

JPEG - 84.6 ko

En me servant du toit, je fabrique d’abord un châssis avec de la cornière de 4 cm x 4 cm.
Certains prennent du fer plat mais j’avais peur que l’ensemble perde de sa rigidité, et y a le risque de fuite, et j’ai pas trouvé de solution intelligente pour fixer le tissus... La cornière (même si plus lourde) résout ces problèmes.

JPEG - 79.9 ko

 La charnière

Ensuite, comment fixer le toit sur le châssis ? Avec une charnière pardi... !
J’ai vu pas mal de montages différents, mais celui que je préfère est la charnière piano, mais pas de chez castomerdo... de chez romrombricolo :

JPEG - 46.5 ko

Une tige cylindrique de 140 cm de long et de 8 mm de diamètre, et du tuyau de diamètre interne de 8mm, j’ai découpé des rondelles de 3 cm de long que j’ai enfilé sur le cylindre, puis il a fallut les souder : un sur le châssis et l’autre sur un fer plat qui sera vissé sur le toit (c’est long à faire et il ne faut pas se planter de coté quand on soude...)

 Le système de levage

J’ai décidé de me baser sur un système que j’ai pu utiliser plusieurs fois ces derniers mois : le système qu’on trouve sur certains vieux bus Volkswagen :

JPEG - 38 ko

Ben là, gros problème... : ou fixer le système sur le toit existant (sur le châssis pas de problème), d’ailleurs à chaque fois que je soude une pièce je pense à ça, que je ne sais toujours pas comment je vais le fixer...

Et je dois aussi penser à la fixation du tissus, il doit rester de la place pour l’accrocher à la cornière du toit.
Alors j’ai fait quelques tests :

Comme ca :

JPEG - 51.4 ko

JPEG - 46.7 ko

Ou comme ça ? :

JPEG - 52.2 ko

JPEG - 50.8 ko

Oui, comme ça, c’est mieux, mais plus loin vous verrez la solution finale, plus compliquée mais plus sympa.

JPEG - 59.3 ko

Un petit test ?

JPEG - 100.9 ko

Ah marcheu...! Mais facile dans ce sens...Y a pas de poids.

A partir de là, je suis motivé pour aller plus loin, faut que le système fonctionne mais qu’il soit aussi facile d’utilisation.
Alors à la place des vis initiales, je décide de fabriquer des supports pour les barres de levée :

JPEG - 36.3 ko

Monté coté châssis :

JPEG - 32.9 ko

Et coté toit, un peu d’art moderne... :

JPEG - 101.5 ko

Cà a l’air plus costaux, non ?

Un peu de découpage et de soudure et voilà le travail :

JPEG - 89.7 ko

JPEG - 86.3 ko

 les vérins d’assistance

Mais c’est lourd et dangereux quand on le ferme, je compte plus les coups de toit que j’ai pris sur la tête (à chaque fois dans les derniers cm)
Alors, la version confort... : avec des vérins de Nevada :

JPEG - 91.5 ko

Mais ça, pour le fixer, il faut les petits mamelons qui sont soudés sur la caisse... Pas tellement envie de charcuter ma belle voiture, quoique des fois...
Vaut mieux se les fabriquer (pas le temps d’aller sur Internet et de passer commande) :
Perceuse + meuleuse + vis de 8 :

JPEG - 56.9 ko

JPEG - 38 ko

Faut compter 5 minutes par mamelon (combien si on passe commande ?)

Fixation sur le châssis : taraudage d’un filetage.

JPEG - 47.1 ko

JPEG - 45.5 ko

Et fixation sur la barre inférieure de levage.

JPEG - 79.3 ko

Vous noterez les points de soudure sur la barre... vestige d’un test avec un clou de charpentier... qui a tenu... 3 secondes, le temps de me prendre le toit sur la tête !!!

La version confort marchant bien, je décide de passer à la version de luxe :

JPEG - 72.5 ko

Et là, c’est du velours, le toit se lève avec le petit doigt.. Mais j’ai plus de vérins sur les Nevadas (vais me faire engueuler par bobonne si elle va faire les courses avec...)

Ça avait bien avancé jusque-là, et il me restait à modifier le châssis à l’arrière, pour le passage de la porte arrière, ben souci... c’est là que le poste à souder s’est décidé à me lâcher ( trois semaines de réparations...).

 La toile

Bon ben, passons à autre chose... Le tissus.
J’ai fais le tour de quelques magasins de tissus et finalement j’ai pris de la toile de store imprégnée de téflon (pas imperméable mais déperlant), en 160cm de large et 7m de long (73 euros chez tissupascher).

J’ai commencé à fixer l’arrière (pas le choix, en partant de l’avant je risquais que ça ne tombe pas en face). J’ai cousu un simple ourlet et une baguette en plastique retient le tissus (l’ourlet, c’est pour éviter que le tissu glisse à travers la baguette) :

JPEG - 23.8 ko

Puis marquage découpage et re-ourlet et re-marquage re-découpage et re-re-ourlet... J’ai du faire une bonne dizaine d’aller-retour entre le toit et la machine avant d’arriver à ça :

JPEG - 32.9 ko

JPEG - 54 ko

Les plis devraient disparaitre une fois le tissus tendu.

Là, ça donne un idée de l’encombrement du tissus (y en a autant de l’autre coté de la table).

JPEG - 67.9 ko

 Fixation de la toile

Voilà, la fixation supérieure est faite, il reste maintenant à faire le bas, mais avant il faut finir le châssis, le peindre et le monter sur le toit de shrek (pour éviter les surprises de dernière minute) et trouver un système de fermeture (il ne faudrait pas qu’il s’ouvre en roulant).

Mercredi, démontage du toit de shrek...

JPEG - 58.1 ko

Et pose d’un toit temporaire (des fois, il pleut...)

JPEG - 109.2 ko

Puis il a fallu démonter les supports de joint, ça, c’est vraiment chiant à défaire, une vis sur deux rouillée... J’ai fini à la meuleuse...

JPEG - 73 ko

Et remontage du châssis, pour l’adapter, évidemment ça coince un peu, comme quoi il n’y a pas deux toits de 109 pareils...

JPEG - 71.6 ko

Vendredi, je suis repassé chez casto pour les bouger un peu (concernant le poste à souder cassé), il se trouve que le fabriquant était en vacances les trois dernières semaines... J’ai gueulé un peu et ils m’ont prêté le poste de l’atelier (une vielle merde bien pourrie), mais ça fera l’affaire..
Le soir-même, je me suis lancé dans la fabrication du petit machin qui va faire que ça ne se voit pas que le toit peut s’ouvrir :
J’ai pris un bout de profilé que j’ai tordu dans la même forme que le haut de porte :

JPEG - 78.8 ko

Puis soudé sur une tôle de 1mm :

JPEG - 76.2 ko

Et monté sur le châssis :

JPEG - 74.2 ko

Hier et aujourd’hui, il fallait finir le châssis, soudure, meuleuse, re-soudure et re-meulage....

JPEG - 79.3 ko

Et peinture.

JPEG - 78.8 ko

Ça a l’air court comme ça, mais j’y ai passé le week-end... Entre les adaptations, le haut de porte et les finitions... je suis bien content d’avoir fini cette partie-là....

 Le montage final

La suite : Montage du châssis sur shrek et fixation des joints de haut de porte (vissés par dessous) :

38.jpg

JPEG - 33.5 ko

Et montage du toit :

JPEG - 82 ko

Puis, avant de monter la toile, j’ai rajouté les petites poignées pour tirer le tissus vers l’intérieur (en fait, par la suite je me rendrais vite compte qu’elles ne servent à rien...)

JPEG - 22.1 ko

Et fixation du tissus, en haut, un simple clip (mais pas suffisant), en bas un profilé en alu tient le tissus et le tout est vissé directement sur le châssis :

JPEG - 47 ko

Et sésame ouvre-toi...

JPEG - 74.6 ko

Vu de l’intérieur, les brancards en place

JPEG - 47.3 ko

Et une partie de l’aménagement intérieur est fait...

JPEG - 54.5 ko

Par contre, il y a des trucs à reprendre, les joints arrière entre autres...

JPEG - 44.9 ko

 Une autre réalisation sur un 88...

PDF - 716.8 ko
X-PANDA-CAB

Trouvée sur le net.

Et la doc de la X-PANDA-CAB.

Portfolio